Les contributeurs

Maude Aubert, Strasbourg
Poisson ascendant Sagittaire, Maude Aubert, diplômée de la HEAR en design en 2015, aime prendre en photo des objets trouvés dans la rue, une belle collection de beaux déchets.

Amélie Bernhard, Strasbourg
Passionnée de littérature et de photographie, Amélie Bernhard rêve depuis son enfance de devenir écrivain. Curieuse,cette ancienne étudiante en Lettres appliquées à l’édition publie ici pour la première fois une de ses nouvelles, Deux ou trois Curly, écrite spécialement pour Nuit Sauvage.

Hélène Bléhaut, Strasbourg
Dessinatrice et photographe, Hélène Bléhaut recherche les gens passionnés, le travail de terrain, les rencontres-déclics. Diplômée d’Estienne et de la HEAR, elle travaille en ce moment sur la situation des musiciens en Haïti. En parallèle à son activité de free-lance pour la presse et l’édition, elle anime des ateliers d’illustration dans la région de Strasbourg.
heleneblehaut.tumblr.com
heleneblehaut.com

Mélodie Boubel, Strasbourg
Mélodie Boubel est diplômée en Histoire et en Histoire de l’Art. Quand elle n’est pas occupée à écouter de la musique trop forte et à boire des bières laissées trop longtemps au soleil, elle aime découvrir des artistes qui regardent le monde qui nous entoure et y insuffle un peu d’humour et de poésie. Elle partage avec plaisir les projets qui piquent sa curiosité dans les pages de Gros Gris.

Claire Boullé, Strasbourg
Diplômée en 2014 de la HEAR, Claire Boullé obtient par la même occasion le prix Rietleng décerné par la ville au meilleur diplôme de la HEAR avec son projet Mer mer mer absence amer. Dans sa lancée, elle participe à l’exposition collective Transformation initiée par le VIA au centre Georges Pompidou de Paris en 2015.
claireboulle.com

Agathe Dananaï, Bruxelles
Installée à Bruxelles depuis 2011, Agathe Dananaï y finit ses études en illustration à l’Académie Royale des Beaux-Arts. Durant ses études, elle se lance avec des amis dans un projet de galerie sur le mode « artist run space ». Depuis, Brussels Art Department promeut la jeune création artistique en dehors des sentiers battus.
cargocollective.com/agathedananai

Camille Dejean, Bruxelles
Diplômée d’un Master recherche en Arts Plastiques à l’Université de Strasbourg, Camille Dejean a organisé et participé à plusieurs événements tels que l’exposition On a vu le loup au Palais Universitaire de Strasbourg, Topographies de l’hiver au CEAAC, l’exposition Trans-lors des Rencontres Bandits-Mages 2014 à Bourges ainsi qu’au festival Strasbourg is a Woman 2015 où elle réalisa sa performance Belle aux bois. Sa pratique artistique de la photographie, de la vidéo et de la performance interroge essentiellement les notions de fantasme et d’identité.
camilledejean.wordpress.com

James Dingo, Strasbourg
Après un début timide dans la vie, James Dingo fuit ses études à peine entamées de philosophie dans un squat découvrant alcools, pratiques inciviles et bacchanales. Actuellement plus sage en surface, il occupe ses semaines comme libraire en attendant la Fête.

Aniss El Hamouri, Bruxelles-Bologne
Né au Maroc, Aniss El Hamouri a étudié la narration visuelle et la bande dessinée à Saint-Luc et à l’académie des Beaux-Arts de Liège. Principalement auteur de bande dessinée, Aniss a participé à : Sweet 15, Le loyer, Tieten Met Haar, George, Phobia, et auto-publie également à travers la structure Phobia Presse où il a, entre autres, sorti le recueil d’histoires courtes Du sel sur mes plaies. Il tient aussi depuis quelques mois un webcomic Lâchez les chiens.
anisselhamouri.com
k-rotten.tumblr.com

Claire Flauss, Strasbourg
Aspirant toujours à de nouvelles expériences, tant culturelles que quotidiennes pour ne pas dire triviales, Claire Flauss, diplômée d’un Master de Lettres, aime observer les comportements humains. Souvent qualifiée de fantasque par ses amis, vous pourriez la croiser au détour d’une ruelle strasbourgeoise à l’affût de la curiosité qui égayera sa journée.

Arthur Fléchard, Paris
Après un échec au baccalauréat, Arthur intègre l’ESBA d’Angers. Sous la supervision de l’artiste Alain Declecq, il expérimente l’écriture et les formats vidéo. Intéressé par le « Toys Bending », il entreprend en 2011 la construction d’un parc d’attractions miniature. Attiré par les nouvelles technologies, il s’intéresse à leur utilisation et la façon dont elles modulent notre quotidien. En 2012, il intègre l’ENSBA de Paris. Proche de l’artiste Tania Bruguera, celle-ci influence profondément sa pratique artistique. En novembre 2014, il obtient le DNSEP.
arthurflechard.wtf

Antoine Foré, Bruxelles
Autodidacte, Antoine Foré pratique la photographie depuis l’âge de 16 ans, inspiré notamment par Antoine d’Agata et Nan Goldin. Pendant cinq ans, il a photographié ses amis, sa vie, les petites choses du quotidien. Il part vivre en Belgique à 21 ans. Après un passage éclair en école d’art, il découvre les teufs psytrances. Aujourd’hui sorti de ce milieu, Antoine a réalisé un travail photographique sur cet univers et commencera bientôt un travail sur les travestis.

Jean Gaye, Strasbourg
Zonard de la place de Zurich diplômé d’un Master professionnel « Métiers de l’expertise anthropologique et culturelle », Jean Gaye aime les discussions sur la société. Passionné par l’environnement strasbourgeois, il aime ses traditions et plus particulièrement sa bière Kronenbourg. Originaire du Sénégal, il a définitivement adopté Strasbourg puisqu’il y habite depuis maintenant dix ans.

Maud Gourdon, Strasbourg
Jeune illustratrice diplômée de la HEAR en 2014, Maud Gourdon vit à Strasbourg. La narration et l’expérimentation graphique nourissent son travail.
maudgourdon.tumblr.com

Tiphaine Honoré, Paris
Née en Normandie, Tiphaine Honoré pose ses valises à Paris pour étudier à l’Institut Français de Presse. Master de Journalisme en poche, elle débute en arpentant le maquis corse pour France 3. Après un passage par France Bleu, Tiphaine travaille un an pour le journal La Tribune. En janvier 2015, cette passionnée de langues étrangères, après ses séjours en Argentine pour RFI, à Londres avec l’AFP et au Canada, s’envole pour six mois en Nouvelle-Zélande pour en faire le tour, gravir ses reliefs et raconter ce qui s’y passe.
diurna21.wordpress.com

Katia Lecomte, Bruxelles / Nancy
Originaire de Biarritz, Katia Lecomte a quitté le Sud pour étudier à l’École Nationale Supérieure d’Art de Nancy. Elle vit actuellement à Bruxelles où elle a eu l’occasion de réaliser un vidéoclip en animation durant cinq mois à l’École des Arts Visuels de La Cambre. Ses sources et centres d’intérêt sont les photos bizarres sur les réseaux sociaux, les vidéoclips et les événements artistiques pluridisciplinaires.
katialecomte.tumblr.com
katia-lecomtemirsky.com

Géraldine Legin, Strasbourg
Malgré des lendemains teintés de la culpabilité de s’être abandonnée aux excès, la fête fascine bien trop Géraldine Legin pour qu’elle refuse d’y prendre part. Diplômée de la HEAR en 2014, ses recherches s’articulent autour du moment festif, de la jouissance, de l’ivresse, du sacrifice et donnent lieu à des objets, dessins, installations et textes.

Simon Leroux, Le Havre
Simon Leroux est sorti diplômé en Arts Numériques de l’Académie des Beaux-Arts de Tournai. Actuellement basé au Havre, il développe, sous le nom Pecarré, des partenariats avec des compagnies et des artistes de différents horizons. Intéressé par la création et l’utilisation de l’audiovisuel numérique, Simon cherche à diversifier et à adapter ses savoir-faire. Il s’intéresse particulièrement aux liaisons hasardeuses du langage audiovisuel.
pecarre.com

Popy Matigot, Paris / Genève
Popy Matigot est une graphiste et illustratrice parisienne exilée à Genève depuis deux ans. Diplômée en communication visuelle d’Auguste Renoir à Paris et de la HEAD à Genève, Popy travaille à l’encre aquarellable et utilise des couleurs vives pour créer des paysages entre réel et imaginaire. Elle vient de finir son premier roman graphique intitulé Un palmier sous la neige où elle dépeint le parcours d’un jeune homme partagé entre un quotidien monotone et une folie dévorante.
popymatigot.com

Alice Meteignier, Strasbourg
Jeune illustratrice diplômée de la HEAR de Strasbourg en 2014, Alice Meteignier est cofondatrice de Sourire Magazine, un objet imprimé à feuilleter et à accrocher. Elle a récemment publié une illustration dans le journal hebdomadaire Le 1 (№59), participé à une publication Condé Nast pour Lancôme et aux illustrations de la revue Influencia (№14). Expérimentant toujours de nouvelles techniques de dessin, elle aime avant tout ce qui est lâché et sans superflu.
alicemeteignier.fr

Pierre-Yves Morel, Bruxelles
Pierre-Yves Morel est un peintre né à Rennes en 1990. En 2014, il termine la HEAR de Strasbourg. Il vit et travaille à Bruxelles.

Amélie Nivet, Strasbourg
Née en 1989 en Charente, Amélie Nivet sort diplômée de la HEAR en 2014 après une classe préparatoire littéraire à Bordeaux. Conjointement à une activité débutante de conseil artistique et de stylisme, elle écrit des articles ainsi que des formats courts poétiques et crée des bijoux, sculptures et autres objets. Elle s’intéresse à la parfumerie, la maison, la botanique, la couleur et l’art de vivre.
tenterspielmann.wordpress.com

Lola Peugnet, Biarritz
Après trois années en école de graphisme à Nantes, puis deux années à l’ERG de Bruxelles, Lola Peugnet monte son premier collectif bruxellois. Riche de cette expérience aux collaborations artistiques et aux nombreuses découvertes, elle décide de quitter Bruxelles pour Biarritz, sa mer et ses palmiers. Graphiste en agence de communication depuis deux ans, elle monte le fanzine La Jetée, le premier du genre sur la côte. Aussi bien graphiste qu’illustratrice, elle aime passer d’un médium à l’autre, en gardant cette esthétique qui lui est propre.
lolapeugnet.com

Le Club Superette, Strasbourg
Le Club Superette est un collectif d’artistes composé de Marie Glasser et Mattéo Tang. Le flux d’images déversé par Internet, l’histoire de l’art, les objets, les vitrines, les histoires racontées autour d’une table à tout moment de la journée, les détails imperceptibles, sont autant de matériaux à recycler au profit de leur travail. Ils collaborent avec le musicien Régis Turner/Avventur, créent des cartes postales numériques avec Yoan Sorin, un court-métrage avec Timothé Le Boucher, une édition de cadavres exquis avec les Rats de Vevey. L’attention est portée sur tout ce qui les entoure ou croise leur route.
club-superette.tumblr.com

Rémi Tamburini, Bruxelles
En lien étroit avec les découvertes scientifiques de l’astrophysicien Carl Edward Sagan (1934-1996), qui corrobore l’existence d’une vie extraterrestre, Rémi Tamburini explore et perpétue une suspicion ancestrale. S’inspirant de faits divers scientifiques, du cinéma et de la fiction, l’artiste invente et soumet à expérience des décors, capsules et architectures œuvrant pour l’univers martien, communiquant avec le cosmos, en toute intelligence et respect du « possible ».

Gautier Taquard, Bruxelles
Gautier Taquard fait ses premières constructions en passant des heures avec ses Kapla. Il gardera ce goût pour les formes géométriques lorsqu’il réalisera ses premières maquettes à l’École d’Architecture de Strasbourg. Un parcours sans fausses notes. L’Alsacien de cœur se lance alors dans l’expérience belge. Son dernier chef-d’œuvre : la réhabilitation de la patinoire royale de Bruxelles. Convoité, il ne reste pas moins proche de ses amis de la vallée du Florival et volontaire pour des projets innovants. Un personnage aux multiples facettes, à découvrir seulement autour d’une bière de caractère, d’une amertume sans égal.

Justine Wagenfuhrer, Strasbourg / Berlin
Après des études aux Beaux-Arts de Bruxelles, c’est à Berlin qu’elle affirme sa démarche plastique et participe à de nombreuses expositions collectives. Influencée par le travail de Kiki Smith, Justine Wagenfuhrer cultive la poésie et le symbolisme dans son travail, notamment en dessin, et interroge son propre vécu, créant ainsi une mythologie personnelle. Sa démarche vise à brouiller la frontière entre l’homme et l’animal, et interroge la femme et son conditionnement.
justinewagenfuhrer.com