Les contributeurs

Lorine Boudinet, Strasbourg
« S’inspirer de l’ailleurs sans chercher à décorer l’ici. Le devoir paraissant complexe, je tente de devenir l’intermédiaire, forcément fallacieux, de mon exotisme person­nel, celui que compose l’imaginaire du divers. » Diplômée en 2014 de la HEAR, Lorine n’est pas d’ici. Elle vit sur la terre comme un marbre sous le soleil et part de temps en temps rêver sous « l’infini exotique ».
cargocollective.com/lorineboudinet

Hicham Amrani, Strasbourg
Diplômé de la HEAR option Illustration en 2015, Hicham participe à divers projets collectifs éditoriaux autour du dessin, de la bande des­sinée et de l’image impri­mée. Il est également cofondateur du collectif Psoriasis éditions.
chatmou.web@gmail.com

Hélène Bléhaut, Strasbourg
Illustratrice indépendante, Hélène Bléhaut travaille pour la presse et l’édition, après être passée par l’École Estienne et la HEAR. Soucieuse de partager sa passion, elle anime en paral­lèle des ateliers autour de l’image. Elle aime l’alchimie de gens passionnés autour d’un objectif commun, le raconter en dessin mais aussi à travers des projets photographiques documentaires. Son site alloayiti.fr propose ainsi de découvrir Haïti à travers sa musique. Après s’être penchée sur le carnaval haïtien pour notre premier numéro, elle propose ici un reportage sur la jeunesse népalaise.
heleneblehaut.com

Aurélie Arena, Strasbourg
Doctorante en Histoire de l’art contemporain, les domaines de prédilection d’Aurélie Arena sont l’art de la mémoire, les gender studies et surtout Dada. Elle travaille actuellement sur une artiste peu connue en France mais qui fut la seule femme à participer au mouve­ment dadaïste berlinois, Hannah Höch. Ses recherches portent essentiellement sur les dif­férentes techniques artistiques qu’elle a employées. Pour Gros Gris, elle s’intéresse à la carte postale, en tant qu’espace d’inspiration pour les artistes avant-gardistes berlinois au lendemain de la Première Guerre mondiale. Son carnet de recherches est consultable en ligne.
hhetalia.hypotheses.org

Christophe Pichon, Rennes
Né en 1972, Christophe Pichon est artiste, formateur en lettres et en photographie, critique d’art et éditeur indépendant. Ses œuvres explorent les espaces du quotidien pour en révéler les aspects délaissés, dissimulés ou presque invisibles. Il organise des commissariats d’exposition, réalise des workshops et des cycles de conférences dédiés aux théories de l’art. Il a publié une trentaine de textes consacrés notamment à la sensibilisation artistique et à l’esthétique de la photographie. Il a déjà collaboré à « Mensonge », le deuxième numéro de Gros Gris, avec sa série de photographies Santa Claus always rings twice.

Margot Cannizzo, Paris
« Ce qui se passe chaque jour et qui revient chaque jour, le banal, le quotidien, l’évident, le commun, l’ordinaire, L’Infra-ordinaire, le bruit de fond, l’habituel, comment en rendre compte, comment l’inter­roger, comment le décrire ? » Georges Perec, L’Infra-ordinaire.
Ces questionnements, notamment dans l’observation des relations interpersonnelles, parcourent les réflexions de Margot Cannizzo qu’elle traduit dans sa pratique artistique par l’objet, l’édition, le graphisme, la vidéo, la photo­graphie, l’illustration, l’instal­lation ou encore la performance.
margotcannizzo.tumblr.com
margotcannizzolab.tumblr.com

Julie Digard, Lyon
Diplômée de l’École supérieure d’art et de design de Saint-Étienne en 2014, et passée par la résidence Moly-Sabata l’année suivante, Julie Digard travaille désormais en région lyonnaise au sein des Ateliers du Grand Large. Sa pratique revisite gaie­ment les codes de la peinture abstraite et l’ouvre à l’espace alentour. Dans ses œuvres, les motifs se superposent aux aplats de couleur vive, la toile se plie pour devenir volume, les formes s’assemblent et créent des espa­ces de peinture singuliers. Elle présente ici Bora Bora, un paysage pictural bleu lagon se déployant au sol.

Maxime Bersweiler, Paris
Né en 1989, Maxime Bersweiler vit et travaille à Paris. Il a fait ses classes en graphisme à l’École Estienne et a étudié à l’École Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy. Il collabore depuis 2014 avec Le BAL, à La Fabrique du Regard, plateforme pédago­gique qui a pour objectif de former à l’image les jeunes publics issus d’établissements relevant de l’éducation priori­taire. Il forme avec Soukvilay Cordier, le duo graphique MaxiSouk qui signe le graphisme du fanzine Agent Double consacré à la performance.
maximebersweiler.com

Maude Gyger, Vevey (Suisse)
Née à Vevey, Maude est diplômée du Département Design Graphique de l'ÉCAL. Elle chine et collec­tionne les livres de botani­que dans lesquels elle puise son énergie et son inspiration. Ses dessins évoquent un paysage imaginaire, une nature fantasmée aux couleurs vives, un voyage dans un décor végétal et surréaliste.

Arthur van Hoey, Strasbourg
Historien de l’art et ethnologue, Arthur van Hoey est directeur artistique et commissaire d’ex­position au sein d’une entreprise du marché de l’art (Strasbourg et Marseille). Passionné de pay­sagisme et de botanique, président de l’Association pour le Jardin du Fort, sa recherche actuelle se concentre sur la place du palmier dans l’art contemporain.

MaxenceR (Tanguy Chêne), Strasbourg
Tanguy Chêne se fait parfois appe­ler MaxenceR, mais peu importe son nom, l’important est qu’il fabrique des images. Du graphisme à l’illustration, de la photo à la vidéo, en passant par l’animation, ce n’est pas le médium qui l’intéres­se mais le propos. Un propos à la croisée de la culture du code bricolé, critique et d’un design partici­patif et ludique.
maxencer.com

Oussama Tabti, Marseille
Artiste visuel, diplômé de l’École Supérieure des Beaux-Arts d’Alger en Design Graphique, Oussama est né en 1988 à Alger et vit à Marseille. Son intérêt porte sur l’image et ses différents aspects dans l’art en général. Il puise dans ce qu’elle offre aujourd’hui comme alter­natives pour l’ex­pression plastique et essaye de prendre position par rapport aux différents boulever­sements et phénomènes qui marquent la société et le monde dans lequel il vit.

Gaëtan Koch, Le Havre
Un pas en art appliqué suivi d’un saut de six années en Belgique aux Beaux-Arts de Tournai, le voilà arrivé à la collection. Plusieurs piles de films super 8 ou 16 mm, ainsi que d’innombrables photo­graphies vernaculaires sont les matières de son quotidien. Il s’associe régu­l­ièrement à des projets artistiques collectifs qui vont de l’instal­lation à la performance en passant par l’édition. Il joue beaucoup et voyage en bus.

Christel Vœffray, Monthey (Suisse)
Après sa formation en design graphique, elle obtient son bachelor en Arts plastiques, visuels et de l’espace en dessin à Bruxelles. Passée par Montréal et Mexico City sa pratique est désormais plus illustrative, enrichie par d’autres médias tels que la céramique et la gravure. Elle fait également partie du Facteur, collectif qui réalise des micro-éditions, organise et participe à des événements culturels.
christelvoeffray.tumblr.com
instagram.com/chrirche

Timothée Goguely, Paris
Issu d’une formation en design graphique à la HEAR puis à l’ÉSAD d’Amiens, Timothée Goguely travaille aujourd’hui comme designer UI/UX freelance à Paris. Avec un regard tantôt de designer, tantôt d’auteur, il cherche à explorer au sein de ses projets la façon dont les technologies numériques influent sur nos vies, à la fois sur les plans sociaux, politiques et économiques.
timothee.goguely.com

Alice Pessey, Londres
Diplômée de la HEAR en 2014, Alice Pessey est artiste et designer produit ; designer dont le travail conceptuel est axé sur la narration. En effet, il est important pour elle que les objets qu’elle crée questionnent par leur fonction, leur forme et l’histoire qu’ils racontent. Cette jeune artiste aime à ce que ses projets ne prennent pas un sens immédiat mais restent ouverts. Ils néces­sitent une immersion, un temps de compréhension et d’appropri­ation différent pour chacun. Elle est aussi l’une des cofondatrices de « Plaisir d’offrir », un fanzine qui mêle écriture, dessin, photo et design produit.
instagram.com/alicepessey

Eymeric Manzinali, Strasbourg
Né en 1989 à Belfort, Eymeric Manzinali a étudié les métiers du livre. Il interrompt sa carrière en bibliothèque en juillet 2016 pour lancer une activité de bio­graphe familial avec une amie sociologue. En même temps, il devient rédacteur indépendant pour des blogs et webzines, notam­ment « Monde du livre », un carnet de recherches sur le monde et les métiers du livre. Récemment, il a créé un blog sur les légendes urbaines et les croyances popu­laires. Il livre ici un récit de voyage à partir de captures d’écran Google Street View.
mondedulivre.hypotheses.org
deslegendesurbaines.fr

Marie Havel, Montpellier
Marie Havel est une jeune artiste plasticienne originaire de Picardie, récemment diplômée des Beaux-Arts de Montpellier et lauréate de la bourse jeune création Drawing Room 2016. Son travail propose un développement autour de la ruine et de son appréhension à travers l’enfance, cherchant à pointer les possibles changements d’identité d’un même lieu, l’histoire indivi­duelle dans une histoire plus collective et à envisager la ruine comme mode de construction. Par ses sources d’inspiration et ses trajectoires variées dans un univers défini, son travail propose une déambulation évoquant celle d’un « livre dont vous êtes le héros ».
mariehavel.com

Adèle Verlinden, Strasbourg
Adèle Verlinden, auteure-illustratrice de 24 ans, diplômée de la HEAR, est cofondatrice du collectif l’Amour Édition. Elle peint, dessine et écrit à la recherche des petits secrets et des grands mystères de l’existence. Cela se traduit pour l’instant par un certain nombre de paysages, d’histoires de fantômes, et d’interrogations romantiques.
adeleverlinden.fr
lamoureditions.tumblr.com

Claire Boullé, Strasbourg
« Allongée à mon lit c’est déjà le début de l’histoire. »
Diplômée en 2014 de la HEAR, Claire se voit décerner le prix Rietleng de la ville de Strasbourg pour son projet Mer mer mer absence amer. D’un premier at­trait pour la mer et les milieux aqueux, Claire étend les possibles. La mer, les ruisseaux, les fontaines, sous forme de photographies argentiques ou d’installations à grande échelle, elle se joue de la moindre goutte d’eau.
claireboulle.com

Pierre Chevalier, Strasbourg
Diplômé de la HEAR, Pierre a étudié le design graphique avant de poursuivre en illustration. Ses études lui ont permis d’envisager le monde de l’édition et du livre. La découverte de la sérigraphie a beaucoup influencé sa réflexion sur la couleur et l’image. Pour ce numéro, il nous propose une cor­respondance du futur intitulée Jo.
pierreremichevalier.tumblr.com

William Drummond, Strasbourg
Après avoir étudié à la HEAR et mené diverses expéditions, des rives du Pilcomayo au massif vosgien, William Drummond a posé ses bagages au Bastion XIV à Strasbourg. Le plasti­­cien endos­se la posture du scienti­­fique, mène l’enquête et emprunte à l’anthro­pologue pour mieux réenvisager le monde et l’Histoire. Ses travaux se présentent tour à tour sous la forme d’installations, de dessins, d’éditions ou de performances. Pour Gros Gris, il présente un extrait de son édition Koenig of the River, inspirée d’un poème de Derek Walcott.
william.drummond.free.fr

Rim Battal, Paris
Poète et artiste visuelle née au Maroc, Rim vit à Paris depuis 2013. Ses outils privilégiés sont l’écriture, la photographie et la vidéo. Ils lui permettent d’esquisser un nouveau modèle de femme, d’amour et de corps politique. Son premier recueil Vingt poèmes et des poussières est paru chez Lanskine en 2015. Ses textes sont également parus dans diverses revues au Maroc, en France et au Liban. Pour ce troisième numéro, elle nous livre un poème intitulé « Zone franche ».